Recevoir la Newsletter
Écouter l'extrait

L’œil d’Odin

Paru le : 01/06/2019

En ces années de domination du IIIème Reich sur l’Europe, Adolf Hitler est en possession de l’œil d’Odin, miroir magique grâce auquel il est capable de discerner le futur et de mener ses armées à la victoire.

Olga von Knipper, actrice et agent secret soviétique, devenue la maîtresse du Führer, a reçu pour mission de dérober l’artefact et de lui substituer sa copie parfaite. Ainsi l’URSS de Staline pourrait espérer contrer la progression fulgurante de la Wehrmacht sur le front de l’Est.

Dans L’œil d’Odin, Marc Legrand nous plonge dans les arcanes de l’espionnage soviétique avec l’actrice et agent secret Olga von Knipper, personnage hautement énigmatique de la Seconde Guerre mondiale.

Il s’attache à mettre en lumière l’intervention de ces événements occultes, souterrains, qui décident du cours de l’histoire, du destin d’une nation. Et choisit pour cela l’allégorie fantastique de l’œil d’Odin, qu’il matérialise sous la forme d’un miroir magique aux pouvoirs divinatoires, objet de convoitise voyageant à travers le temps et l’espace pour asseoir la puissance de son possesseur.

Allemagne, 5 novembre 1942

Cette nuit encore, les Berlinois ne seraient pas dérangés.
Les quadrimoteurs à long rayon d’action de l’armée de l’air britannique avaient épargné la capitale, préférant sans doute frapper les installations portuaires de la mer du Nord abritant les redoutables U-Boote de la marine de guerre allemande. C’est à peine si, au loin, tonnait quelque canon antiaérien et qu’un trio de projecteurs de la DCA balayait une portion de ciel ennuagé.
Debout, à l’étage, devant la fenêtre de l’une des chambres, Olga von Knipper jeta un œil en contrebas, dissimulée dans l’ombre du grand rideau. Un binôme de soldats en uniforme de la Waffen-SS montait la garde près de l’entrée de la maison.
Derrière elle, à moitié nu, Adolf Hitler s’était assoupi.
Il lui fallait prendre une décision. Car ce dernier n’avait pas besoin de dormir très longtemps pour se refaire une santé. Ainsi son amant ne tarderait-il pas à s’éveiller et l’espionne laisserait passer sa chance d’infléchir le cours de l’histoire. Elle avait souvent répété pareille situation périlleuse, en pensée et en action, à la manière d’une artiste travaillant un rôle. En cela, son métier l’avait aidée. Il ne lui restait plus qu’à se lancer.
Alors, l’actrice serra les dents, se retourna en silence et, tout en n’osant pas regarder la couche où le nazi récupérait, marcha en direction de la veste sombre qu’il avait abandonnée sur une chaise. Elle plongea une main sûre dans la poche la plus profonde, en sortit un objet de forme circulaire, d’une quinzaine de centimètres de diamètre, et quitta les lieux avec.
À pas feutrés, Knipper traversa rapidement l’étroit couloir menant à la seconde pièce et, en dépit de l’obscurité, ouvrit le tiroir d’un meuble ancien où elle déposa l’artefact avant de saisir la copie parfaite de celui-ci qui se trouvait à l’autre extrémité du compartiment. Puis l’agent secret fit demi-tour, rejoignit sa chambre et procéda à la substitution.

Prix : 5 Crédits - 4,69 € *
Prix : 1 Crédit - 0,99 € *
MP3
PDF
Epub
Mobi
 
Cliquez sur l'icône pour sélectionner votre format.
* GRATUIT SI C'EST VOTRE PREMIER TITRE.
Effrayant mais... excellent
De : lectures26
Sous ce nom un peu curieux et intrigant se cache l'artefact magique que l'actrice (et espionne) Olga Van Knipper dérobe à Hitler en cette nuit du 5 novembre 1942. Pour réaliser cet exploit et empêcher ainsi le dictateur de devenir maître du monde en anéantissant le bloc soviétique et en asservissant son peuple, la jeune femme a dû parcourir une longue route jalonnée d'obstacles qui, à force de ruses, de silences et de dévouement à sa cause l'ont amenée à dompter la confiance du führer et à en devenir la maîtresse malgré toute la répulsion que l'homme lui inspire. Vraie ou fausse, l'histoire de cet artefact aux pouvoirs magiques permettant notamment de voir l'avenir à celui qui s'y regarde a inspiré de nombreux écrivains. L'originalité de cette nouvelle réside dans l'adaptation qu'en fait l'auteur Marc Legrand en l'associant à la Deuxième Guerre mondiale et à la montée en puissance d'Hitler jusqu'à ce qu'il confronte ses armées à l'URSS et subisse ses premiers revers. La supposition que l'auteur envisage en fin de nouvelle a de quoi surprendre et, par certains côtés, nous laisser perplexes, voire inquiets. Car si cet artefact se trouve toujours en Russie et donc entre les mains de son président , Poutine, l'Histoire de notre monde pourrait alors s'envisager sous de tout autres perspectives qui auraient de quoi vraiment nous effrayer. Mais tout ceci n'est que supposition littéraire, n'est-ce pas?... Ce mois-ci encore, les éditions 15K nous offrent une histoire troublante, portée par une très belle écriture où chaque mot est à sa place, a son importance et s'inscrit en rythme tout au long de ce récit très prenant. Un texte à lire ou à écouter pour encore mieux s'en imprégner.
1 personne(s) sur 1 a trouvé ce commentaire utile.
DÉCOUVREZ D’AUTRES HISTOIRES COURTES à écouter… et à lire
FAQ - CGV - Mentions Légales - Ressources développeurs - Crédits

©2018 Copyrights - All Rights Reserved