Recevoir la Newsletter
Écouter l'extrait

L’Absente

Paru le : 01/07/2019

À longueur de journée, le narrateur se complaît dans l’apathie. Il traîne au lit avant d’échouer sur le canapé du salon, l’envie de rien. Lentement, il s’efface de la vue des autres et de celle de sa femme laquelle va finir par le quitter.

Mais loin de le plonger dans un état de dépression plus grand encore, ce départ lui redonne goût à la vie. Par la pensée, il reconstruit avec l’absente une relation idéale, un couple à l’entente parfaite.

Et si l’absence de l’autre moitié du couple était le meilleur moyen de vivre avec, de l’aimer ?
C’est en tout cas cette expérience du bonheur conjugal que François Teyssandier offre à son personnage masculin dans L’Absente.

Sur le ton de l’humour noir, le récit s’étire d’abord dans une réalité quotidienne morne et désespérante avant de basculer dans les registres du fantastique et de l’absurde pour nous surprendre et nous amuser.

J’ai cessé d’aimer ma femme avant qu’elle ne cesse de m’aimer. Mais elle croit le contraire. Pour se persuader, sans doute, que la souffrance est de mon côté. Son aveuglement m’irrite. Je ne veux pas qu’elle retourne la situation à son avantage. Je lis dans son regard qu’elle me déteste. Parce que je suis trop différent de l’image qu’elle voudrait avoir de moi. Elle cache son ressentiment sous des sourires narquois. Mais je ne l’aime plus. Nos premières étreintes ont été si furtives, presque étrangères à nos corps. Ensuite, le vrai désir n’est jamais venu. Nos deux peaux s’effleuraient à peine. Aujourd’hui, mon corps n’a plus de chair pour elle. Ni pour moi. Il n’est qu’une enveloppe remplie d’os et de vide.

Ma femme me pousse à partir, sans en avoir l’air. Elle voudrait que la décision vienne de moi. Mais je ne partirai pas. Tout changement me fait peur. Ma femme a fini par le comprendre. Elle se bat contre une ombre qui se dérobe à son emprise. Elle pensait qu’une ombre pouvait se balayer d’un revers de la main, comme on chasse une mouche qui vous harcèle. Il n’en est rien. Elle enrage à chaque instant d’avoir commis l’erreur grossière de m’avoir épousé. Ce tourment la ronge insidieusement. Mon comportement la détruit à petit feu. Qui de nous deux vaincra le premier l’autre ?

Je me suis enfin levé. Peignoir vieillot, qui dissimule la maigreur de mon corps, pieds enfoncés dans des charentaises avachies. L’œil embrumé. Le pas incertain. Un goût amer dans la bouche, qui colle la langue au palais. J’entre dans la cuisine. C’est une pièce exiguë. Toujours froide. Je pense, soudain, au corps de ma femme. À cause du froid, sans doute. Ou de la blancheur des murs. Ils sont d’un blanc cru comme l’émail de l’évier. Le corps de ma femme est d’une égale blancheur. Elle ne l’expose jamais au soleil. Et il est toujours froid, en toute saison. Du moins, c’est l’impression que j’en garde.

Il reste encore un peu de café. Je le verse dans ma tasse, le bois à petites gorgées. Sans me presser. Ce sont quelques précieuses minutes de gagnées. Ensuite, je me prépare une tartine de pain. Étale dessus une épaisse couche de confiture. Je m’en mets plein les doigts. Les lèche goulûment, l’un après l’autre. Mes dents s’attaquent à la croûte. Petit bruit de rongeur. Ce léger grignotement me fait penser à ma femme. Sans trop savoir pourquoi.

Prix : 5 Crédits - 4,69 € *
Prix : 1 Crédit - 0,99 € *
MP3
PDF
Epub
Mobi
 
Cliquez sur l'icône pour sélectionner votre format.
* GRATUIT SI C'EST VOTRE PREMIER TITRE.
Simplement excellent!
De : lectures26
Cela fait plusieurs années que ce couple vit ensemble alors que l'amour entre eux s'est enfui si tant est qu'il ait jamais existé. Une rencontre plus ou moins arrangée par des amis, un mariage quelques semaines plus tard, une vie à deux qui démarre et cette routine dont ils s'accommodent mais qui devient insupportable à partir du jour où lui perd son emploi et devient un être quasi végétatif qui se complaît dans son inactivité. Aussi le soir où sa femme ne rentre pas dans leur appartement après sa journée de travail, cela ne l'inquiète pas. Pas plus que le fait que son absence perdure et même devienne définitive. Non, cela ne le gêne vraiment pas. Mieux! Il semble retrouver un certain intérêt pour cette épouse absente, à qui il recommence à parler un peu plus chaque jour, lui trouvant même certains atouts nouveaux! Au point d'avoir envie de sortir à nouveau avec elle... J'avoue que cette nouvelle, son ton, son rythme m'ont un peu surprise au début. Puis, peu à peu, je me suis laissée prendre, emporter par la voix de cet homme, horripilante à souhait, qu'on aurait envie de secouer une bonne fois pour toutes et auquel on finit pas s'attacher pourtant! Si l'ironie est omniprésente en première partie, très vite elle laisse la place à l'émotion, à la tendresse, à l'affection si bien que la fin en semble attendue, parait couler de source. Et ce n'est qu'après quelques instants qu'on se rend compte de l'incongruité de cette situation et qu'on en apprécie toute la saveur et la substance. Du grand art, c'est sûr!
1 personne(s) sur 1 a trouvé ce commentaire utile.
Etonnant et surprenant
De : Alouqua
Etonnant et surprenant, voilà qui résume assez bien L’absente je trouve ! Nous rencontrons donc le narrateur, il nous raconte sa vie avec sa femme, leur première rencontre, la vitesse à laquelle ils se sont marier. Mais très vite après ce mariage, le train-train c’est installé, ils ont commencé à se détacher l’un de l’autre, pour finalement ne devenir que de simples colocataires plutôt qu’un réel couple marié censé s’aimer. La distance entre eux s’installe, ils en arrivent même à ne plus se parler si ce n’est un bonsoir lorsqu’elle rentre du boulot. Jusqu’au jour où elle ne rentre même plus du boulot ! Mais lui ne s’en inquiète pas et vit très bien cette absence. Les jours se transforment en semaines, et elle ne revient toujours pas. Cette absence aura un effet sur notre narrateur malgré tout, celui de reprendre plaisir à la vie, il va aller jusqu’à vivre comme si elle était vraiment présente, il va lui parler, avoir envie de sortir. Comme je le dis plus haut, un récit tout simplement étonnant, et malgré tout, je me suis attachée à cet homme qui au départ ne me donnait franchement pas envie d’apprendre à le connaître.
DÉCOUVREZ D’AUTRES HISTOIRES COURTES à écouter… et à lire
FAQ - CGV - Mentions Légales - Ressources développeurs - Crédits

©2018 Copyrights - All Rights Reserved