Recevoir la Newsletter
Un texte de Thierry Chanson lu par Régis Péjus

L’été à Noirmoutier, Jean-Bruno, le Hells Angels, ceinture noire de karaté, et David, le savant, l’admirateur d’Archimède et de son Arénaire ne se quittaient pas. Leur surprenante et indéfectible amitié s’était scellée devant un feu de camp sur la plage de la Guérinière à parler du Cosmos et de l’infini.

Plusieurs décennies plus tard, David se souvient de leurs instants partagés, jusqu’à cet après-midi d’août 1983 où il apprend la tragique nouvelle.

Avec Jean-Bruno ou les mensonges nécessaires, Thierry Chanson nous offre un texte touchant sur l’amitié.
Une amitié improbable et pourtant indéfectible qui donne à réfléchir sur ces sacro-saintes apparences auxquelles nous nous attachons pour juger l’autre, ces a priori qui souvent nous empêchent d’aller à sa rencontre nous privant par là-même de ce qu’il a de précieux à nous offrir.

Thierry Chanson écrit sans fioritures et laisse une grande part à l’expression de ses personnages.

LES COULISSES DE L'AUTEUR : Thierry Chanson

Ce texte est basé sur une histoire vraie. Je l’ai écrit d’une traite sans rien retoucher. Il fait partie d’un ensemble de textes, tous basés sur du vécu, intitulé « Fragments de vie ». David Gourion en est le personnage récurrent. Tous ces textes sont en grande partie autobiographiques. J’ai puisé dans ma mémoire les faits les plus marquants, ceux qui m’ont construit. Je pense qu’un individu est la somme des expériences vécues. J’ai choisi l’enfance et l’adolescence parce que c’est à cette période que tout se fixe, que tout se décide. Ces fragments sont donc bien pour moi, à l’image des pièces d’un puzzle, capables de former un tout une fois réunis.

J’essaie toujours d’employer le vocabulaire le plus simple possible, bannissant toute fioriture. Je corrige donc très peu. Toutefois, j’ai déjà remarqué que lorsque quelque chose ne va pas, je peux rester bloqué sur une simple phrase pendant plusieurs jours, ruminant à longueur de journée ce qui ne me plaît pas… jusqu’à ce qu’une solution m’apparaisse.

J’ai longtemps écrit au crayon de papier sur des feuilles blanches, assis dans le lit de ma chambre. J’ai longtemps pensé qu’il me serait impossible d’écrire dans d’autres conditions. Et puis un jour, j’ai écrit un texte en tapant sur les touches de mon clavier d’ordinateur. Et les jours suivants, j’ai continué…

LES COULISSES DU NARRATEUR : Régis Péjus

À la découverte de la nouvelle de Thierry Chanson j’ai tout de suite été ramené à ma propre enfance. L’ambiance de ce texte me rappelant celle du début des années 80 que j’ai connu dans ma campagne natale. Il n’en fallait pas plus pour accrocher et m’y plonger avec délectation. Je n’ai pas à proprement parlé vécu les mêmes choses que le narrateur mais j’y ai retrouvé chaque élément à ma manière et c’est sur ces sensations que je me suis appuyé pour trouver la voix des nombreux personnages. L’histoire est simple et claire, c’est un moment de vie où la richesse se trouve dans la profondeur des personnages. Ils étaient là, d’abord lui, David, le narrateur, non pas qui règle ses comptes mais qui témoigne, souligne, rappelle. Puis il y a le père, le « monstre » et la mère, emprisonnée dans sa vie. Thierry Chanson nous avait transmis un autre de ses textes, le texte pivot, afin de nous permettre de mieux cerner la psychologie des différents personnages.
Et surtout il y a Jean-Bruno, la légende ?…

Le texte n’a pas présenté de difficulté particulière si ce n’est les nombreuses voix à restituer qui s’enchaînaient parfois sans transition. Mais c’était plus jubilatoire qu’autre chose. Le travail fait au préalable avec Dany Grard pour confronter ses attentes à ma propre vision a été essentiel et suffisant. Je n’ai pas retravaillé le texte par la suite jusqu’à la date de l’enregistrement. C’est souvent dans cette fraîcheur que je donne mes meilleures lectures.
Je n’ai jamais cherché à savoir pourquoi mais j’adore la lecture et j’avais un rêve parmi mes rêves qui était de faire exactement cela, lire des textes pour une maison d’éditions. C’est fait, merci à 15k ! J’ai pris beaucoup de plaisir lors de l’enregistrement. Du plaisir à travailler avec Dany et Amaury (l’ingénieur du son), et du plaisir à être là, simplement là dans ce studio à faire ce que j’aime.

        FAQ - CGV - Mentions Légales - Ressources développeurs - Crédits

©2018 Copyrights - All Rights Reserved